Photo Pauline Gandré

Pauline Gandré

Maître de conférences
  • Email
  • Tél. professionnel 0140977787
  • Bureau à Paris Nanterre (Bât. + num.) G514
  • Axe de recherche

      Macroéconomie Internationale, Banque et Econométrie Financière

  • Thème(s)
    • Macroéconomie
    • Finance

2020-10 "Learning, house prices and macro-financial linkages"

Pauline Gandré

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Aux Etats-Unis, les interactions entre le marché immobilier, le marché du crédit et le secteur réel ont été frappantes dans les dernières décennies. Pour expliquer ces liens, nous développons un modèle DSGE de petite taille, dans lequel les agents actualisent des croyances non-rationnelles sur le taux de croissance futur des prix immobiliers, en accord avec les résultats de données d’enquêtes récentes. Conditionnellement aux croyances subjectives sur les prix immobiliers, les anticipations des agents sont cohérentes avec le modèle. Dans le modèle avec anticipations non-rationnelles, des chocs de productivité standards et des chocs dans le secteur du crédit génèrent des épisodes de hausse persistante dans les prix immobiliers. L’excès de volatilité persistant dans les prix immobiliers affecte en retour le secteur financier (car les actifs immobiliers servent de collatéral pour l’endettement des ménages et des entreprises), et se propage au secteur réel. Ce mécanisme d’amplification et de propagation améliore la capacité du modèle à expliquer les énigmes empiriques sur le marché immobilier américain et les liens entre les secteurs macroéconomique et financier sur la période 1985-2019. Le modèle avec apprentissage permet également de répliquer la prévisibilité des erreurs de prévision mise en évidence par les données d’enquête.
Classification-JEL
D83, D84, E32, E44, G12.
Mot(s) clé(s)
Booms immobiliers, Accélérateur Financier, Fluctuations, Anticipations non-rationnelles, Apprentissage.
Fichier

2019-7 "Les déterminants locaux de la participation numérique au Grand débat national : une analyse économétrique"

Hamza Bennani, Pauline Gandré, Benjamin Monnery

Voir Télécharger le document de travail (via EconPapers)

Résumé
Cet article s'intéresse aux déterminants locaux de la participation numérique au Grand débat. Dans un premier temps, nous mettons en évidence l'hétérogénéité spatiale des contributeurs en exploitant le code postal déclaré par les participants. Dans un second temps, nous nous appuyons sur une approche économétrique pour analyser les déterminants locaux de la participation globale et de la participation à chacun des quatre thèmes du Grand débat. Nos résultats démontrent que le niveau de vie médian et le taux de diplômés sont les principaux déterminants départementaux de la participation globale au Grand débat en ligne, tandis que des variables spécifiques expliquent l'intérêt particulier porté à chacun des quatre thèmes.
Classification-JEL
C21, D72
Mot(s) clé(s)
Grand débat, participation numérique, déterminants locaux
Fichier
load Veuillez patienter ...